Don’t Underinvest in Branding

In general, the startup community underinvests in branding. Branding is not simply a name, a logo, or a slogan—it’s a reason for being and the expression of that reason in every product, event, and campaign.

It’s a point of view. It’s critical for entrepreneurs to sit down at the earliest stage and define the architecture of their brand: an overarching purpose, a set of core values, a statement about what the brand is and what it is not. I’d even suggest doing this before settling on a name for your endeavor.

Source : http://blogs.wsj.com/accelerators/2013/07/18/neil-blumenthal-branding-is-a-point-of-view/

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

[Interview] Comment le forum SGT3R a réussi à construire une communauté soudée

Le logo de SGT3R, le forum sur les scooters trois roues

Nous avons le plaisir d’accueillir Patrick Garnier, le fondateur du forum SGT3R, un forum spécialisé sur la thématique des scooters trois roues. Je tenais à inviter Patrick car il a fait un travail admirable pour créer une grande communauté autour d’un thème de niche. Patrick va donc nous expliquer comment réussir à construire une communauté autour d’un forum.

Bonjour Patrick, merci d’avoir accepter de parler de SGT3R aux lecteurs de Logo en Vue. Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter SGT3R en quelques mots ?

SGT3R est l’acronyme de Scooter GT 3 Roues. Ce forum comme le nom l’indique a été pensé pour regrouper la communauté des utilisateurs de ces nouveaux concepts de scooters ouverts suivant certaines conditions au permis voiture.

Créé en 2009 et faisant suite à une autre aventure en tant qu’Administrateur non fondateur d’un autre forum dédié aux mêmes scooters, il est la réponse de l’époque au clivage fort perpétré par les autres utilisateurs de 2 roues. Et puis, au-delà de ça, aucun site généraliste ne permettait de connaitre parfaitement la technologie innovante de ces scooters à 3 roues. L’idée était là pour créer le site et la croissance rapide d’inscription était le meilleur indicateur prouvant que nous répondions à une attente et que nous étions sur la bonne voie.

Le logo de SGT3R, le forum sur les scooters trois roues

Le logo de SGT3R, le forum sur les scooters trois roues

A lui seul, le logo résume bien le concept, comment a-t-il été créé ? Quelle est son histoire ?

Je suis le fondateur du forum, j’ai créé le site de A à Z mais ai été épaulé par un membre du forum précédent qui a intégré l’équipe de modération. Clément avait de très bonnes compétences en logiciel photo. C’est notre travail en commun qui a permi ce logo (on est toujours plus créatif à deux têtes).

L’idée de base du forum était le scooter 3 roues, qui à cette époque se limitaient à deux modèles (Le MP3 de Piaggio et son cousin le Gilera Fuoco) ; facile alors de partir de là pour donner l’identité visuelle de notre site relayée assez vite sur des tee shirts, des sweats et des stickers.

Lorsque l’on regarde le dessin du logo, cela saute aux yeux que les deux scooters trois roues penchent l’un vers l’autre. Était-ce pour volontairement donner un côté humain au logo ou était-ce simplement le fruit du hasard ?

Peut-être un peu des deux car nous sommes partis d’une image du web de l’époque, nous recherchions une photo permettant d’avoir les deux versions sur le même plan, autant dire que ce n’était pas facile et le hasard de nos recherches nous a permis de sélectionner quelques clichés et notre choix commun est tombé sur celle-ci car justement nous avions trouvé que cette inclinaison des scooters l’un vers l’autre reflétait le rapprochement de ces utilisateurs tout en mettant en avant leurs différences que sont ces deux roues à l’avant.

Le travail sur logiciel a finalisé notre logo qui est maintenant est réellement notre identité sur la toile.

Ce n’est pas facile de faire connaître un site internet, même si la thématique de niche doit aider à bien se positionner dans la tête des internautes. Comment communiquez-vous pour faire connaître SGT3R et pour attirer des visiteurs qualifiés ?

On attire malheureusement pas les membres par la seule création d’un forum, il faut apporter autre chose et pour cela, j’ai mis en application mon adage favori « qui ne tente rien, n’a rien ». Je suis parti tel un patron d’entreprise à l’assaut de beaucoup de sites institutionnels qui avaient pignon sur rue ou plutôt sur la toile.

J’ai beaucoup amorcé et ai eu la chance de tomber au bon moment sur un rédacteur en chef en recherche de nouvelles orientations en termes de sujet pour un des plus gros sites d’informations sur le monde du deux et trois roues de l’hexagone. Nous nous sommes rencontrés, j’ai pu arguer des bonnes performances de notre site vis-à-vis des inscriptions, de la qualité et de la rigueur de notre forum.

Il a de suite vu le potentiel commun que pouvait apporter cette relation croisée car le scooter 3 roues répondait à une attente de mobilité urbaine grandissante et permettait de toucher une masse importante d’internautes qui ne seraient au pare avant jamais venu sur des sites spécialisés.

C’est le 1er partenariat important relayés chez lui par le biais d’une interview qui nous a fait connaitre.

Il est vrai que sur la toile, pour exister, il faut être visible et je ne me suis pas endormi sur mes lauriers. J’ai développé d’autres partenariats permettant d’être présent visuellement sur d’autres sites, d’autres forums dédiés aux scooters 3 roues à l’étranger, des sites marchands ou des concessionnaires rigoureusement sélectionnés.

J’ai mis aussi en place des Teams par grandes régions avec des animateurs à qui je demande d’être le relais de notre forum tels des ambassadeurs mais aussi d’être les fédérateurs de rencontres entre membres car ça génère l’envie d’appartenance régionale bien ancrée dans nos mentalités.

L’autre moyen, pour ne pas dire LE moyen d’améliorer sa visibilité est d’inciter les moteurs de recherche à venir nous voir et en ça, j’ai été bien aidé par un membre actif de notre forum qui m’a offert beaucoup de son temps pour améliorer notre rankpage.

Le Fuocco, le scooter trois roues de la marque Gilera

Le Fuocco, le scooter trois roues de la marque Gilera

SGT3R a tout l’air d’une pépite sur la thématique des scooters trois roues. Je sens que le forum pourrait facilement devenir une activité professionnelle. Sans vous orienter dans la réponse, pouvez-vous nous dire où sera SGT3R dans les 3-5 prochaines années ?

C’est une très bonne question à laquelle je ne sais pas vraiment répondre. Je pense que SGT3R va s’orienter vers un forum généraliste mais toujours basé sur une thématique scooter 3 roues forte car d’autres comme Quadro et son 3D/3S, Peugeot et son Metropolis et bientôt Yamaha sont en train de prendre des parts de marché au constructeur historique qu’est le groupe Piaggio, mais à côté de ça, nombre de membre qui ont commencé sur ce type de machine car accessibles avec un simple permis B et une formation de 7h s’orientent vers le permis A leur ouvrant d’autre perspective de machine mais restent fidèles au forum tout en souhaitant échanger sur leurs nouvelles envies de monture d’où l’adjonction de nombreux forums dédiés aux deux roues pour ne pas les perdre.

L’ambition qui m’a toujours animé est de devenir et de se maintenir comme la référence sur la toile dans ce domaine et surtout comme étant le site qui apporte autre chose, qui se différencie.

Pour cela, mon souhait est de devenir un interlocuteur auprès des marques, tout en restant indépendant dans nos écrits Je travaille aujourd’hui à les rencontrer afin d’être celui qui permet de mieux comprendre les utilisateurs et leurs attentes car c’est ce qui manque grandement aujourd’hui dans leur réflexion quand ils mettent un produit sur le marché.

………………………….

Merci Patrick de vous être prêté au jeu de cette interview pour présenter la communication du forum SGT3R.

Scooter Fuocco de Gilera

Vous l’aurez compris, construire un communauté de qualité est un travail de tous les jours. Mais en suivant de bonnes méthodes, en étant à l’écoute de ses membres et en travaillant à faire connaître la communauté, c’est un objectif atteignable.

Je vous conseille d’aller faire un tour sur le site internet de SGT3R pour explorer le travail réalisé.

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

Stratégie marketing : L’importance du nombre réduit de références dans le catalogue de marque (1/2)

Cet article fait parti d’une série de deux articles sur la stratégie marketing du catalogue de marque. L’article met en avant l’intérêt que les marques ont à réduire le nombre de références dans leur catalogue.  L’objectif est de montrer qu’il est bon pour les marques de ne sélectionner dans leur catalogue que leurs meilleurs produits ou services.

Une sélection nécessaire dans le catalogue de la marque

Personne ne peut réaliser que des chefs d’œuvre. Prenons l’exemple de la photographie. Certains photographes professionnels qui prennent plusieurs milliers de clichés par an considèrent que l’année est réussie s’ils parviennent à obtenir une douzaine de photos dignes d’être considérée comme chef d’œuvre. Vous savez… le genre de photo qui ressortent parmi des centaines d’autres qui ont été prises.

Pour les marques, l’idée est la même. Il est facile de sortir de nombreux produits en déclinant le savoir-faire de l’entreprise. Mais, il est bien plus intéressant de sélectionner les meilleurs pièces de son catalogue pour se concentrer dessus.

Les raisons justifiant la stratégie marketing de la sélection les meilleurs produits

Plusieurs raisons :
1. Les clients sont perdus face au choix trop important ;
ex : La hantise de devoir choisir peut pousser le consommateur à garder service qui ne lui convient pas entièrement plutôt que d’affronter une situation qu’il ne maîtrise pas.
2. Avoir une sélection restreinte de produits permet de se concentrer sur leur perfectionnement et d’avoir des moyens pour continuer à innover pour découvrir une nouvelle poule aux œufs d’or ;
ex : En 2007,  l’iPod était la cash cow d’Apple.
3. Il est plus facile de communiquer sur ses produits car les médias se repèrent dans le catalogue et deviennent familier avec les produits ;
ex : Apple sort un iPhone par an. Tous les médias connaissent le produit. Sont-ils aussi connaisseurs de la multitude de portables Sony Ericsson ?
4. Une bonne maîtrise de son catalogue permet de diminuer les faiblesses de ses produits et d’améliorer leur présentation auprès des clients ;
5. Dans le meilleur des cas, la notoriété peut être maximum avec des clients connaissant toutes les références du catalogue.

Un exemple de succès dans la stratégie marketing du catalogue de la marque

L’exemple le plus frappant, peut-être un cas d’école aujourd’hui, est la stratégie marketing choisie par Steve Jobs lors de son retour à la tête d’Apple. En 1998, le groupe comptait plusieurs centaines de références dans son catalogue. Steve Jobs les a très rapidement balayées pour de contenter d’une dizaine de produits. En se concentrant sur ces références, Apple a pu innover pour chaque produit et percer dans son secteur.

La stratégie marketing d'Apple : quatre références pour la marque iPod

La stratégie marketing d’Apple : quatre références pour la marque iPod

Prenons l’exemple des lecteurs MP3. Alors que les fabricants multipliaient les références de Clef USB MP3, Apple a su créer un produit qui domine son marché avec l’iPod. Aujourd’hui encore, la différence est flagrante. Connaissez-vous le YP-U7AB/XEF de Samsung ? C’est un lecteur MP3 concurrent de l’iPod Shuffle. Cela illustre deux points :
1. La sélection des références est importante. Samsung multiplie les déclinaisons et forcément, le client s’y perd ;
2. Le choix du nom est crucial. iPod est devenu une marque à part entière qui rassure le client. A mon humble avis, le “YP-U7AB/XEF” ne deviendra jamais une marque.

Le logo de la marque Samsung - Stratégie marketing

Le logo de la marque Samsung

Ne jetons pas toutes les pierres sur Samsung. Pour concurrencer l’iPhone, la marque coréenne a su établir une stratégie marketing forte en donnant naissance à la marque Samsung Galaxy.

Le nombre de références dans le catalogue, une clef du positionnement

Plus les années passent et plus le positionnement de la marque dans la tête du consommateur devient important. Le premier objectif est d’exister dans l’esprit de ces consommateurs. La marque de l’entreprise est un vecteur important pour exister.

Mais aujourd’hui, les consommateurs ne comptent plus seulement sur la marque au sens large. Dès qu’ils présentent un minimum de spécificité, les produits tendent de plus en plus à devenir des marques à part entière. Cette analyse fera l’objet d’un second article sur l’importance du nombre réduit de références dans le catalogue des marques.

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

La websérie, un canal de communication en expansion pour les marques

Affiche de la webserie House of Cards

Démocratisées au début des années 2000, les websérie ne cessent de gagner en qualité. Alors que la websérie n’était au départ qu’un simple canal d’expression d’amateurs ou d’étudiants en cinématographie, elle acquiert désormais un statut à part entière.

Qu’est-ce qu’un websérie ?

Une webséries est une série réalisée pour être diffusée sur l’Internet. Le processus de création est identique à celui d’une série télévisée classique. Les deux différences majeures sont le financement et la diffusion.

Le financement des webséries

Les webséries connaissent diverses sources de financement (fonds propres, crowdfunding, marques). A la différence des séries télévisées, celui-ci ne vient pas exclusivement des grandes maisons de production et des chaînes de télévision.

Financement sur fonds propres – Lorsque le financement est souvent sur fonds propres du réalisateur et avec une participation bénévole des acteurs, la websérie sert surtout de vitrine pour les participants.

Financement grâce au crowdfunding – Les webséries peuvent aussi être financées par l’intermédiaire du crowdfunding (financement participatif). Les réalisateurs font alors appel à la participation de leur futur audimat pour financer le tournage. Noob, une websérie qui connaît un grand succès a réussi à lever plus de 300 000 euros auprès de ses fans pour produire un long-métrage.

Financement par les nouveaux canaux de diffusion Netflix est une plateforme qui propose des films et séries en streaming. Fort de son succès (Netflix représente un tiers du trafic Internet en Amérique du Nord), la plateforme a produit une websérie exclusivement diffusé sur leur site internet. House of Cards a tellement séduit son public que les chaînes de télévision se bousculent pour la diffuser.

Affiche de la webserie House of Cards

Affiche de la webserie House of Cards

Financement par des grandes marques – De plus en plus de grandes marques financent des webséries. Nous abordons ce point un peu plus loin.

La websérie, un nouveau type de contenu audiovisuel

Par l’intermédiaire de Youtube et plus modestement de DailyMotion, les contenus vidéos connaissent un incroyable élan depuis déjà quelques années. Ce canal important a permis de faciliter la démocratisation des webséries.

L’un des plus gros succès français est la websérie Noob. Créée en 2008, la série est désormais incarnée dans une BD et va bientôt être adaptée en film.

Le logo de Noob, la websérie à succès

Le logo de Noob, la websérie à succès

Les jeux vidéo se mettent également à ce type de contenu pour divertir les gamers entre deux parties. Que ce soit avec Far Cry : The Far Cry Experience ou Halo 4 : Forward Unto Dawn, il est indéniable que les éditeurs de jeux vidéo sont attendus sur ce format audiovisuel.

Pour approfondir vos recherches sur les webséries, voici un classement des meilleures webséries et un annuaire qui en répertorie de nombreuses.

La websérie utilisée par les marques comme un canal de communication

Les marques apparaissent comme les nouveaux mécènes des webséries et la qualité de leurs productions ne cesse de s’améliorer. La croissance quantitative des webséries financées par les marques s’explique par un double facteur : le détournement des consommateurs du poste de télévision et la quête des marques dans la conception de nouveaux contenus.

Le changement de comportement des consommateurs face à la télévision

Nul besoin de rappeler qu’avec la multiplication des écrans (ordinateurs, smartphones, tablettes), les consommateurs se détournent de plus en plus du poste de télévision. Même si leur appétit pour les contenus audiovisuels ne cessent de croître, le téléfilm du soir n’est plus une référence pour les annonceurs. Les budgets de publicité télévisée ne cessent de diminuer.

La conception de nouveaux contenus par les marques

Comme les consommateurs, les marques se tournent vers de nouveaux contenus sur l’Internet pour animer leur communauté de clients. Or ce contenu a un coût. Les marques profitent du affectation du budget téléviser pour financer ces contenus. Alors que les séries télévisées étaient indirectement financées par les marques, celles-ci passent à un modèle de financement direct en produisant elles-mêmes leurs propres webséries.

Ainsi, Heineken a lancé une websérie dans laquelle un homme lâché dans la nature doit tout faire pour survivre. Les budgets pour ces webséries deviennent importants car ce moyen de communication est avantageux pour les marques. A la différence des séries télévisées où elles n’ont aucun contrôle, les webséries leur permettent d’intégrer le contenu souhaité. Les placements de produits sont évidents et les webséries sont aussi un bon moyen pour faire rayonner les valeurs de marque.

Le but est d’en mettre plein la vue aux consommateurs qui ont pris l’habitude de passer de plus en plus de temps sur l’Internet. Grâce à la facilité de partage, les marques ont aussi la possibilité de faire croître considérablement le nombre de visionnages.

Conclusion sur les webséries comme canal de communication des grandes marques

L’idée de cet article n’est pas de présenter la mort des séries télévisées et des chaînes de télévision. Celles-ci continuent à innover en matière de contenu et de diffusion pour conserver une part importante de téléspectateurs. Néanmoins, les nouvelles tendances montrent clairement que les webséries ont désormais leur place dans les stratégies de communication des grandes marques.

 

Pour terminer, je vous laisse avec une websérie intitulée Mission 404 : Internet doit rester vivant produite par Orangina France  :

Continue Reading

iOS 7 et l’Internet mobile

Le logo d'iOS 7 - Système d'exploitation pour iPhone

 

 

Le logo d'iOS 7 - Système d'exploitation pour iPhone

Une fois de plus, l’avenir du smartphone est entrain de se jouer avec le développement de iOS 7 (le nouveau système d’exploitation d’iPhone qui devrait être annoncé en juin). Que l’on aime ou non Apple et son iBidule, l’impact de la modernisation du système d’exploitation est majeur pour deux raisons.

Depuis le lancement du premier iPod, Apple a acquis une réputation dans sa capacité à innover. L’arrivée de l’iPhone et l’iPad a considérablement modifié la façon dont les internautes interagissent avec les sites internet et les marques (le cross-canal, la pratique du second écran). Or les Apple Fans ont manifesté de grandes déceptions lors des lancements de l’iPhone 5 et d’iOS 6 (le système d’exploitation actuel). Les sites internet de fans insistes sur le fait qu’Apple ne doit pas rater le virage. Il est donc fort probable que l’on insiste à des nouveautés qui iront peut-être jusqu’à modifier, encore une fois, le comportement des internautes.

Le lancement d’iOS 7 est aussi important en terme de concurrence. Samsung a dépensé 9 milliards de dollars en publicité, en 2012 et a joué sur le même terrain marketing qu’Apple pour le lancement du Galaxy S4. Samsung joue désormais dans la même cours qu’Apple, sans pour autant proposer des avancées majeures. Bien qu’un bouleversement comme le lancement de l’iPad ne soit pas prévu, Apple serait sage de rattraper son retard.

Depuis la triste mort de Steve Jobs, Apple semble s’être endormi. Les nouvelles version de l’iPhone n’apportent pas grand chose dans l’utilisation. Pour vendre l’iPhone 4S, Apple avait dû mettre en avant Siri, alors que tout n’était pas au point. L’iPhone 5 a lui essuyé un bad buzz avec les défauts de l’application Plan.

A côté de ça, les constructeurs utilisant Android se développent en force sur le marché. Les interfaces sont remodelées et paraissent plus modernes que iOS. On remarque l’arrivée de widgets qui présentent le contenu d’applications sur la page d’accueil comme l’agrégateur de news du HTC One. En Chine, Xiaomi (une marque spécialisée dans les smartphones) montre que les innovations du système sont possibles et qu’Apple ne détient plus  le monopole de son secteur avec l’iPhone.

La conséquence des innovations de iOS 7 sur l’économie

Ces batailles sur les systèmes d’exploitation et les appareils entraînent des conséquences importantes sur l’économie. Un écosystème de plus en plus grand gravite autour des ces univers et les probables innovations de iOS 7 sont autant d’opportunités que les startup pourraient saisir. La façon dont les utilisateurs appréhendent les nouveaux outils proposés est aussi un enjeu de taille pour le webmarketing.

Espérons donc qu’Apple va se réveiller et proposer de nouvelles innovations prêtes à influencer, encore une fois, l’utilisation de l’Internet mobile.

En cadeau, iOS 7 imaginé par un Apple Fan :

Pour terminer, n’oublions pas qu’Apple, Samsung et les autres mastodontes du secteur ne sont pas les seules entreprises. De nombreuses startup se battent au quotidien pour offrir des innovations et améliorer l’expérience utilisateur. Celles-ci offrent ainsi de nouveaux outils de communication bien utiles pour les marques. Si vous voulez en savoir plus sur les dernières innovations, plongez-vous dans l’admirable rapport sur le CES 2013 d’Olivier Ezratty.

Continue Reading