Les moments les plus drôles des présentations de Steve Jobs

Steve Jobs - Présentations

Vendre des produits design et high-tech, et le faire avec humour, c’est possible. Retour sur les moments les plus amusants des présentations de Steve Jobs :

Comme Steve Jobs, pensez à pimenter vos présentations avec une pointe d’humour. Ce sera toujours plus facile de vendre à un client qui rit.

Continue Reading

Pourquoi le storytelling est-il l’arme ultime des entrepreneurs ?

Dans le business, le storytelling est à la mode. On dit que sans une histoire captivante, une idée, une marque, ou produit est mort dès le départ.

Peter Guber, auteur de Tell to Win, promeut le pouvoir des histoires sur les relations, et en particulier dans les affaires. Guber explique que les hommes ne sont simplement pas incité à agir face à des tonnes d’information, des slides PowerPoint denses ou des documents plein de chiffres. Les gens sont touchés par l’émotion. Et la meilleure façon de relier d’autres personnes à nos ambitions est de commencer par “Il était une fois…”.

C’est possible. Toutefois, les arguments en faveur du pouvoir du storytelling dans les affaires sont habituellement eux-même seulement supportés par d’autres histoires. Par exemple, Guber soutient ses affirmations audacieuses en expliquant comment en racontant une bonne histoire, il réussi à persuader avec triomphe. Mais les anecdotes ne sont pas scientifiques. Est-ce “raconter une histoire pour réussir” juste le dernier truc à la mode, dans le monde des affaires ? Ce truc sans arrêt remis au goût du jour avec de nouvelles méthodes et des gourous racontant le tout nouveau secret à ne pas manquer pour réussir ? Ou est-ce un vrai et profond aperçu de stratégie de communication ?

Je pense que c’est une vraie perspective. Guber est arrivé, par la pratique, aux mêmes conclusions que la science par des expérimentations.

Storytelling

Jusqu’à récemment, nos n’étions seulement capables de spéculer sur les effets de persuasion des histoires. Mais durant ces dernières décennies, la psychologie a commencé une sérieuse étude sur comment les histoires affectent l’esprit humain. Les résultats ont montré à de multiples reprises que notre comportement, nos peurs, nos espoirs, et nos valeurs sont fortement influencées par les histoires. En fait, la fiction semble être plus efficace pour changer les croyances que des articles spécialement écrits pour persuader au travers d’arguments et de preuves.

Les psychologues Melanie Green et Tim Brock expliquent qu’entrer dans des mondes imaginaires altère radicalement la façon dont les informations sont assimilées. Les études de Green et de Brock montrent que plus les lecteurs sont absorbé par une histoire, plus l’histoire les change. Des lecteurs complètement absorbés détectent de façon significative moins d’erreurs ou d’incohérences dans l’histoire.

Et là dedans, il y a une leçon importante sur la forme du pouvoir du storytelling. Quand nous lisons des arguments factuels, nous sommes critiques et sceptiques. Au contraire, quand nous sommes absorbés par une histoire, nous baissons notre garde. Nous sommes touchés émotionnellement, et cela semble nous laisser sans défense.

C’est exactement le point mis en avant par Guber. La métaphore pivot de Tell to Win est le Cheval de Troie. Après une décennie de sanglants assauts sans succès contre Troie, les Grecs décidèrent qu’ils ne prendraient pas Troie par la force, ils la prendraient alors par la ruse. Ils prétendirent rentrer chez en bateau, laissant derrière eux un énorme cheval en bois. Il fut apporté à l’intérieur de Troie. Le cheval était en fait plein de guerriers qui sortirent la nuit pour prendre Troie d’assaut.

Guber nous raconte que les histoires fonctionnent comme un Cheval de Troie. L’audience accepte l’histoire parce que, pour un homme, une bonne histoire semble toujours un cadeau. L’histoire est en fait seulement un moyen pour le compteur d’atteindre ses objectifs. Une histoire est une ruse pour faire passer un message dans les tours fortifiées de l’esprit humain.

Le livre de Guber est optimiste à propos du pouvoir de persuasion des histoires. Comme la métaphore sanglante du Cheval de Troie le suggère, les histoires sont un outil qui doit être utilisé avec précaution.

Il y a deux bonnes leçons à retenir de la science du storytelling. D’abord, le storytelling est une puissante forme de persuasion. Ensuite, dans un monde plein de storytellers mal intentionnés, nous avons intérêt à commencer à entraîner nos défenses. Les maîtres du storytelling veulent que nous soyons abreuvés d’émotion pour que nous perdions notre esprit critique, que nous soyons moins sceptiques.

Oui, nous avons besoin du storytelling pour réussir, mais il est aussi important d’apprendre à voir les histoires venir.

Source : http://www.fastcocreate.com/1680581/why-storytelling-is-the-ultimate-weapon

Continue Reading

Messieurs les entrepreneurs web, avez-vous remarqué une baisse de votre productivité ?

Vous pensiez qu’avec toutes les applications de votre iPad ou de votre smartphone qui concernent la productivité, tous les blogs sur la productivité, toutes les méthodes, et toutes les discussions relatives à la productivité… Vous pensiez que vous seriez alors bien plus productif.

Êtes-vous vraiment plus productif ? A quel point ?

Je me demande quelle part de productivité vient des nouvelles technologies, et quelle part vient de simplement en avoir marre d’être improductif, et de décider de faire quelque chose qui compte, maintenant.

Victor Hugo a écrit des milliers de pages sans aucun accès à des outils modernes de productivité. Je trouve qu’il est difficile d’imaginer que ces outils l’auraient aidé à en écrire quatre cents de plus.

C’est certain, les habitudes comptent. Comme les efforts. L’instinct, la volonté d’accomplir du bon travail ne demande pas le dernier ordinateur à la mode.

Continue Reading

Graphistes et freelances, voici 3 conseils pour réussir le lancement de votre activité

Amis freelances et graphistes, voici trois conseils pour bien réussir à lancer votre activité d’indépendant.

1. Freelances et graphistes, faites vous accompagner

a. Soyez bien entourés. Et rencontrez :

– des freelances en activité : pour avoir des avis sur le métier, vos créations et vous aider à trouver vos premiers clients ;

– un expert comptable : pour avoir des retours sur la gestion de votre activité de graphiste freelance ;

– un avocat : pour mieux comprendre les enjeux du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle.

b. Pour ne jamais être seul et trouver vos premiers clients, rejoignez des associations (CCI, CFE, Associations d’anciens élèves, Associations de freelances…).

c. Pensez également à poser des questions sur Internet. Suivez les forums et les blogs spécialisés pour vous tenir au courant de l’actualité de votre métier et avoir de bons conseils.

2. Freelance et graphistes, préparez les premières années en définissant vos besoins

a. Faites un business plan : définissez vos besoins financiers (capital de départ, trésorerie nécessaire, prise en compte de vos éléments patrimoniaux, nécessité d’un financement), évaluez la faisabilité du projet.

b. Réfléchissez à la forme juridique et à l’optimisation de votre situation fiscale et sociale.

c. Créez un catalogue de service, pensez à vos tarifs de prestations.

d. Évaluez les points forts et les points faibles de votre projet. Compensez les points faibles en vous entourant de personnes compétentes.

 

3. Freelance et graphistes, surveillez l’évolution votre activité avec les bons outils de gestion

– Ne négligez pas la gestion personnelle et quotidienne de votre activité.

– Faites vous accompagner d’un expert comptable pour vous aider à gérer votre activité, et s’occuper des formalités. Cela vous épargnera des heures de dure labeur… Vous aurez plus de temps pour trouver de nouveaux clients.

Continue Reading

Les Pro’ du SEO, ne loupez pas le Bilan SEO de l’année 2013

Voici un bilan du SEO que vous avez appliqué en 2013. Un bon moyen de passer en revue les bonnes pratiques du SEO à ne pas oublier pour 2014. On remarque que le référencement sur Google est encouragé par du contenu de qualité, des bons échanges de liens et les médias sociaux.

Cliquez sur l’infographie pour découvrir le bilan SEO de 2013

Guide SEO : Bilan de l'année 2013

Continue Reading

Une carte de voeux pour votre entreprise !

Pensez-y, la carte de vœux est un très bon outil :

C’est bientôt la période des fêtes de fin d’année et le début de l’année 2014. Y a-t-il une meilleure façon de la commencer que d’envoyer à vos clients, fournisseurs et investisseurs une carte de vœux au nom de votre entreprise pour les remercier de contribuer à sa prospérité !?

La carte de vœux de votre entreprise n’est pas un support publicitaire que vous utiliserez pour vendre un produit. La carte vœux est un instrument plus pertinent, car elle vise à valoriser l’image de marque de votre entreprise auprès de vos clients, fournisseurs et investisseurs.

Réaliser une carte de vœux de votre entreprise est important pour booster votre image, mais c’est aussi un bon moyen pour que le nom de votre société reste en mémoire. Cette intention n’est pas négligeable. Les personnes qui reçoivent des cartes de vœux les gardent en moyenne 5 à 6 jours dans leur bureau. Cela veut dire que pendant 5 à 6 jours, ils vont pouvoir voir et revoir le nom de votre entreprise et son logo. Ainsi, ceux-ci resteront gravés dans leur mémoire.

La carte de vœux est aussi un bon moyen de montrer aux gens que l’on existe encore et qu’on pense à eux. Vous pouvez ainsi relancer des contacts de longue date qui pourraient avoir besoin de vos services, par exemple.

Pour les cartes de vœux de votre entreprise, Logo en Vue se charge de tout :

Vous nous confiez le travail. De la conception à l’impression nous mettons notre expérience au service de la création d’une carte de vœux qui valorise l’image de votre entreprise. Notre équipe travaille avec des imprimeurs professionnels spécialement choisis pour leur travail de qualité.

Pensez à nous demander un devis gratuit ou cliquez-ici.

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

Comment améliorer votre service client avec les réseaux sociaux ?

Le service clients et les réseaux sociaux

Dans le monde des entreprises, les armes sont multiples. Globalement, le service clients s’est installé comme une habitude dans les entreprises. Un service répétitif et basique, souvent par téléphone, mail, voire grâce à un robot répondant aux questions dans un « pseudo chat ».

Les forums sont également utilisés sur certains sites marchands, soit en participatif avec les autres consommateurs, soit avec des réponses directement venues du service client.

Seulement, avec la forte croissance des réseaux sociaux, véritables armes communautaires d’échange, les services clients doivent s’adapter et prendre en compte ces réseaux pour être au plus près du client.

Je vous propose d’observer quelques exemples pour comprendre et analyser les opérations déjà menées.

L’exemple de Joe mobile

L’opérateur mobile low cost et filiale de SFR a créé une communauté qui répond aux questions de base concernant le support mobile. Grâce à ce système, une question obtient une réponse dans les 10 minutes avec une moyenne de 10 à 15 réponses par post.

joe-mobile

Le SAV sur Twitter

Le SAV Twitter de Numericable et d’Orange

Certaines entreprises ont décidé de créer un compte Twitter SAV, associé à leur page principale.

Ainsi, une entreprise comme Numericable possède un SAV qui marche à plein régime sur Twitter tandis qu’<b>Orange</b> préfère être davantage dans le conseil.

Comme vous pourrez le voir dans les différents screenshot proposés ci-dessous, ces comptes Twitter « SAV » fonctionnent parfaitement et sont très activement suivis.

sav-numericable

orange-conseil

Le SAV Twitter de Shopify

Ce genre de services est également répandu sur des entreprises pure-players comme Shopify qui propose un compte Twitter « Support » permettant d’aider le client dans sa quête de création d’un site web marchand.

shopify-support

Le service client sur Facebook

Certaines entreprises ont quant à elles décidé d’investir Facebook.

Sous le même principe que Twitter, les clients peuvent venir poser leur question sur la page et la réponse est formulée le plus rapidement possible.

Le service client de BNP Paribas

Par exemple, BNP Paribas a créé sa page en Juin 2012 suivant le principe énoncé ci-dessus.

A noter que l’entreprise a démultiplié ses moyens d’actions en créant également une page Twitter, un Skype et un chat dédié au service client.

bnp-paribas-sav

Clairement, les réseaux sociaux s’imposent comme l’outil de référence pour répondre à un client de manière rapide et efficace. Le lien tissé grâce à la communauté permet de faciliter l’échange et le dialogue avec l’internaute.

Évidemment grâce à un tel service la valeur offerte au client ne pourra que croître et permettre une réelle différenciation vis-à-vis des concurrents, si on utilise bien le réseau social !

Twitter semble être le plus intéressant pour mettre un service client en place. Le design du réseau social est le plus efficient pour répondre et créer un échange constructif. Clair, simple, rapide sont les mots clés devant représenter un service client : ils le sont aussi pour Twitter.

Néanmoins, attention à ne pas se limiter à cet outil car la limitation en termes de caractères (140 caractères) peut empêcher le community manager de répondre idéalement à la question posée par le consommateur interrogateur.

Alors quels conseils pour le service client sur les réseaux sociaux

Les conseils concernant votre service client sont simples.

  • Il ne faut pas changer radicalement au risque de perdre le client dans tous les process.
  • L’idée de mettre en place un double service Forum + Twitter est une très bonne solution pour un service client efficace. On obtient ainsi la réactivité avec Twitter, et la profondeur avec le forum.
  • En complément, si l’on possède les ressources et le temps nécessaire, le développement sur Facebook paraît être une bonne idée permettant de multiplier les leviers d’actions pour le client et d’interactions pour l’entreprise.

Et vous, que pensez vous des services clients sur les réseaux sociaux ?

 

A propos de l’auteur :

Après différents emplois dans le domaine ud marketing, chez Nestlé, puis chez Clarins, Florence Martinn, est une blogueuse web à son compte, spécialisée dans les réseaux sociaux et le e-commerce.

Pour plus d’information : fr.linkedin.com/pub/florencemartinn/80/618/491/

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

Le storytelling : L’arme ultime des startups

Le storytelling est clef pour les startups comme pour des grandes entreprises. Les neurosciences nous apportent des informations sur l’effet important que le storytelling a sur le cerveau humain (Source).

Pour faire court, le fait d’écouter une histoire affecte les émotions de façon plus importante que n’importe quel autre type d’informations. Le client assimile plus facilement une histoire à dimension humaine que les caractéristiques d’un produit.

En nous faisant réagir émotionnellement, les histoires nous absorbent et nous impliquent d’une façon plus importante que des démonstrations rationnelles.

 

N’attendez plus et racontez à vos clients des histoires qui mettent en scène votre produit ou votre service.

 

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

Comment utiliser le Lean Canvas ? – Lean Startup & Customer Development

Le template du Lean Canvas

Le Lean Canvas est un outil génial pour modéliser une idée de startup. Il permet d’accélérer le temps passé à tester une idée. Il est issu des réflexions autour du Lean Startup notamment portée par Steve Blank et Eric Ries.

Pourquoi utiliser le Lean Canvas ?

1° Le Lean Canvas permet de déterminer concrètement le problème que l’on cherche à résoudre, les solutions que l’on apporte.

2° Il aide à définir la Unique Value Proposition et les barrières à l’entrée (Qu’est-ce qui empêche un entrepreneur de reproduire la même idée en quelques jours ?).

3° Il sert à réfléchir sur ses canaux de distribution, à voir quels sont ses instruments de mesure et à savoir qui sont ses clients.

4° De façon plus classique, il permet de repérer les sources de coûts et les sources de revenus.

Comment fonctionne le Lean Canvas ?

Le Lean Canvas est un outil. Ce n’est donc pas une fin en soit. Dès que l’idée est formalisé sur le template, passez à la dimension de test.

– Rencontrez des investisseurs, des clients potentiels, des experts. Demandez leur s’ils rencontrent les problèmes que vous avez définis.

– Cherchez à comprendre comment ils résolvent ces problèmes et si ces problèmes sont suffisamment importants pour monétiser leur solution.

– Si vous avez valider toutes vos hypothèses, travaillez sur un prototype et trouvez le meilleur moyen de monétiser son utilisation.

– Si les premiers € rentrent, vous êtes prêts à un industrialiser votre idée. N’oubliez jamais de rester concentrer sur l’attente de vos clients.

Le modèle du Lean Canvas peut devoir être répété plusieurs fois avant d’aboutir à une entreprise viable.

Le template du Lean Canvas

Pour mieux comprendre ces explications, voici un template du Lean Canvas. Le plus simple consiste à l’imprimer et le remplir à l’aide de Post-it. Cela permet de faire facilement évoluer ses idées.

Le template du Lean Canvas

Template du Lean Canvas – Cliquez sur le Lean Canvas pour l’agrandir

Une très bonne vidéo sur le Lean Canvas et le développement d’une idée en Lean Startup

Pour finir, je vous invite à regarder la vidéo de Camille Roux qui illustre très bien l’utilisation du Lean Canvas avec son entreprise Human Coders.

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading

La bataille publicitaire de BMW, Audi, Subaru et Bentley

BMW et Audi sont connus pour parfois répondre aux publicités de l’une et l’autre marque. Et de manière plus générale, les marques automobiles ont tendance à se faire la guerre sur le terrain de la publicité. Prenons l’exemple de Renault contre la “marque Allemagne” vantée par les marques de voiture allemandes.

La saga publicitaire entre BMW, Audi, Subaru et Bentley : une bataille mémorable et amusante

On imagine bien que dans le monde des marques automobiles, chacune se regarde. Le benchmarking est incontournable. Chaque marque suit les moindre faits et gestes de ses concurrents, surtout lorsqu’ils s’adressent aux consommateurs.

La bataille publicitaire que sont livrés BMW, Audi, Subaru et Bentley a commencé en 2006.

1. BMW a entamé la bataille en se moquant d’Audi.

publicite-bmw
Publicité BMW

Publicité BMW

2. Audi a répondu.

Publicité Audi

Publicité Audi

3. Subaru semblait avoir besoin de dire quelque chose.

 

Publicité Subaru

Publicité Subaru

4. Et finalement, Bentley a eu le dernier mot !

Publicité Bentley

Publicité Bentley

---

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir une newsletter mensuelle

Chaque mois, apprenez de nouvelles astuces dédiées aux passionnés du design et du marketing.

Pas d'inquiétude, je déteste aussi le spam. Votre e-mail est en sécurité.

Continue Reading